Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 09:53

   Tandis que les chrétiens d’Orient sont massacrés, que des islamistes conséquents avec les recommandations du Prophète égorgent leurs otages comme ils le font de leurs brebis, que le fou Netanyahu verse à n’en plus finir de l’huile sur son feu, que les Occidentaux stigmatisent le gouvernement syrien au lieu de l’aider à combattre les djihadistes sur son propre sol et le président russe parce qu’il a récupéré la Crimée russe (dont s’était débarrassé Kroutchev pour calmer les Ukrainiens), le mois de mars 2015 restera dans l’Histoire comme celui où une assemblée de sages européens a condamné la France qui n’abolit pas la fessée.

*

    J’imagine la tête des nigauds qui ne connaissaient pas Charlie Hebdo et ont cru bon de s’y abonner, devant la couverture du 18 mars trouvant prétexte à grosse rigolade politique dans la catastrophe d’Argentine. Par ailleurs, et bien que cette constatation n’ôte rien au caractère tragique de l’événement, on est bien obligé de dire que l’accident d’hélicoptère où Florence Artaud, Camille Muffat et les autres ont péri est l’un des effets directs  de l’abêtissement de la télévision, passée depuis sa privatisation, et l’introduction consécutive de la concurrence en son sein, du statut de 8e Art à celui de Disneyland pour voyeurs. Sans téléréalité, sans exhibitionnisme sociétal, sans la collusion du Dieu Fric et des médias bien-pensants agenouillés devant Lui, nos sportifs seraient encore bien vivants.

*

   Par milliers, des émigrants se noient en Méditerranée, venus de Lybie ou transitant par elle. La Lybie, depuis l’assassinat dans des conditions sordides du colonel Kadhafi, est devenue un pays à la dérive, aux mains de factions rivales, en proie à la terreur islamique. De l’avis général en effet, cette situation a commencé au moment précis où la Lybie a perdu son chef, perte saluée par les applaudissements nourris des nations occidentales, de leurs politiciens, de leurs médias, de leurs populations endoctrinées. Le principal responsable de la catastrophe, qui a pris la tête de la croisade anti-Kadhafi, qui a conduit sans motif national, sans but géopolitique, des soldats français à une mort inutile, s’appelle Nicolas Sarkozy. Il pleurniche aujourd’hui sur le sort des émigrants qu’il a lui-même jetés à l’eau et appelle comme tous les responsables européens (« responsables » est le mot juste) à venir en aide à l’Italie débordée. Il va briguer sa réélection à la présidence de la République. Il y aurait même des citoyens, paraît-l, qui auraient l’intention de revoter pour lui.

*

   On organise des « marches blanches » en hommage à la fillette violée et assassinée dans  un bois près de Calais. Elle a subi ce martyre parce qu’un individu de nationalité polonaise, fiché comme dangereux et récidiviste, expulsé de France, interdit de séjour, est revenu tranquillement dans notre pays. J’ai entendu, je le jure, un journaliste se demander « pourquoi » il était revenu. La bonne question eût été : « comment ? » Et la bonne réponse : parce que les accords de Schengen, ayant aboli les frontières dans l’Union européenne, permettent entre autres avantages aux Européens assassins, voleurs, trafiquants de drogue et malfrats de tout poil d’y circuler enfin librement. Cela est bien logique, puisque les frontières entre États, avec leurs barrières, leur police, avaient été inventées notamment pour les en empêcher. La petite martyre de Calais et la dernière en date des victimes du Traité de Maëstricht. On aimerait savoir combien, parmi les « marcheurs blancs » ont voté « oui » le 20 septembre 1992. Ceux-là, qui n’ont rien compris aux enjeux, qui n’ont pas lu ou pas cru ce qui se publiait alors de sensé et de prophétique concernant le projet européen, qui ont déposé leur bulletin dans l’urne un bandeau sur les yeux, font partie des responsables du drame de Calais. Et le second drame, c’est qu’ils ne s’en rendent même pas compte. Au lieu de déplorer les effets et d’essayer de les combattre, cherchez d’abord la cause.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dumby Par Lui-Même

  • : Carnets politiques de Patrice Dumby
  • : Réflexions sur la politique au fil de l'actualité, par le personnage principal d'une série romanesque de Michel Mourlet intitulée "Chronique de Patrice Dumby".
  • Contact

Recherche

Liens