Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 16:33

S’étant fabriqué avec barbiche et moustache gris blanchâtre une tête de vieux lutin facétieux ou de faune d’hôtel new-yorkais, M. Jacques Attali – ci-devant bourgeois de Labiche (cf. in les œuvres bientôt complètes de mon camarade Michel Mourlet « le Chapeau de paille d’Attali ») – M. Jacques Attali, donc, commente dans un récent numéro du Journal du Dimanche[1] un de ces remarquables sondages dont la presse aux ordres est coutumière ; remarquable soit par l’orientation vicieuse des questions, soit par l’échantillonnage de citoyens dépourvus de la moindre lumière sur le sujet traité.

   Des pourcentages dignes des démocraties populaires de jadis (75 % pour l’Espagne, 74 % pour la France…) y désapprouvaient un éventuel retour aux monnaies nationales, c’est-à-dire aux  monnaies qui, pilotées par chaque nation souveraine dans le sens de son intérêt propre, garantissaient autrefois à tous les peuples d’Europe une sécurité, voire un minimum de prospérité au travers des crises internationales. Pour apprécier la crédibilité du sondage en question, il suffit de se rappeler l’infime différence qui assura en France la victoire du « oui » au Traité de MaëstrichtAttali.jpg et ce, grâce à des votes ignorants des futurs méfaits de la monnaie unique, incapables de les prévoir,  sollicités de surcroît par un hallucinant matraquage de propagande, de prophéties et d’incantations.

   Après dix années d’appauvrissement progressif de la population, de destruction et de dispersion de notre industrie, de creusement des déficits, de vacillements divers et toujours plus graves du système financier, Maître Jacques, le Coluche de l’Ėconomie mondialisée, avec sa bouille rigolarde, se réjouit du résultat de ce sondage bidon. Celui qui, devant le cercueil de son maître à penser, avait lancé « Salut, ma poule ! », nous débite une fois de plus une des plaisanteries de salle des coffres qui ont fait sa fortune : « Sans davantage d’intégration, nous coulerons. » Ce qui, en clair, signifie : « Pour éviter la catastrophe finale que provoquera inéluctablement la politique économique à laquelle j’ai tant contribué, faisons de la France un des länder de ce Reich rêvé par Bismarck, que ni Guillaume II, ni Hitler ne sont parvenus à réaliser par la force, mais que la Chancelière est en train de construire en douceur. »

   Bien entendu ce quatrième Reich ne tiendra guère plus longtemps que le troisième, mais quelle importance ? Avec notre Coluche bis, crions tous ensemble : Vive Attali ! Vive la Bundesbank ! Vive l’Europe de Bruxelles ! Vive l’Euro dans les choux !

 

Juin 2012



[1] JDD, 24.6.2012.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dumby Par Lui-Même

  • : Carnets politiques de Patrice Dumby
  • : Réflexions sur la politique au fil de l'actualité, par le personnage principal d'une série romanesque de Michel Mourlet intitulée "Chronique de Patrice Dumby".
  • Contact

Recherche

Liens